L'ile de Houat

Située au cœur de Mor braz, l'île mesure 3,3 km de long et 1,5 km au plus large.C'est un plateau granitique s'adoucissant en une grande plage bordée de dunes à l'Est. L'extrémité Nord de cette plage est constituée par la pointe d'En Tal, qui curiosité rare, est, en même temps, une plage convexe. Au début de l’ère néolithique en Bretagne (vers 5000 av. J.-C.), le niveau de la mer avait déjà remonté et Houat faisait alors partie d’un système insulaire avec Hoedic, séparées du continent par le passage de la Teignouse. Progressivement, vers 3500 avant J.-C., elle se sépara de Hoedic en raison de la remontée du niveau de la mer. À l'inverse d'Hoëdic, on ne relève pas à Houat de trace d'occupation romaine. Aux xvie et xviie siècles, l'île subit les rivalités navales entre France, Angleterre et Espagne. La population est fréquemment rançonnée par les flottes étrangères. De la Révolution jusqu'à la fin du xixe siècle, Houat dépend de Belle-Ile et est régie par la « charte de Houat et d'Hoêdic ». À l'époque, le curé faisait office de maire, d'officier d'état civil et parfois même d'enseignant. Elle fut érigée en commune en 1891, dans le cadre du canton de Quiberon.